Ce que vous auriez dû faire

Ce que vous auriez 1Monsieur le Président de la République,

J’espère que cette lettre ouverte vous parviendra. Cela fait un bout de temps que je devrais vous l’envoyer à défaut de vous rencontrer.

Vous aviez de grandes ambitions pour les 5 ans; là il vous en reste 2, et je n’ai pas compris pourquoi vous n’avez pas gardé pendant votre règne, votre stratégie de campagne.

Oui Mr le Président, votre stratégie de campagne, du moins ce que j’en ai perçu, était  d’être proche des populations « non intellectuelles »; vous les avez pratiquées, vous leur avez parlé. Pour accéder à eux, vous avez utilisé des leviers. Apparemment, pour la gestion de la cité, vous vous êtes entourés de personnes comme moi, qui ne représentons pas les 2% de la population totale.

Ce que vous auriez 5A mon humble avis, la plupart des réformes que vous aviez prévues, seraient mieux passées si vous aviez encore gardé votre équipe de campagne électorale pendant 1 an et demi sur le terrain.

Vous les auriez gardé pourquoi? A partir du moment où vous avez gagné les élections, vous devriez savoir que vous étiez dans une nouvelle campagne, mais cette fois-ci, pour faire adhérer tout un chacun à votre programme. Si vous étiez dupe, vous ne seriez pas l’homme d’affaire que vous étiez.

Comme vous le faites, laissez les intellectuels que nous sommes jaser; mais vous auriez dû prendre la peine de faire expliquer dans chaque langue, dans chaque commune, chaque hameau, ce que le programme proposait, ses avantages et surtout ses inconvénients. Le peuple béninois n’est pas bête, quand on lui explique les fondements, il comprend.

Avec votre vivacité d’esprit, je ne comprend pas comment cela a pû vous échapper? C’est vrai qu’être un dirigeant quelconque au Bénin est compliqué. Alors être Président, ça doit être pire; toutes ces prières qui sont faites sur votre tête…

Je disais donc, que vous auriez dû garder des « ambassadeurs » par communes pour faire comprendre votre vision et les étapes clés pour y arriver. Des actions de sensibilisations, des programmes « éducatifs » pour toutes les catégories sociales, aurait dû être menées pour expliquer où vous allez, comment ces populations seront impactées négativement d’abord et au final. Les gongonneurs, les radios et télévisions locales devraient être des piliers car leurs tarifs ne sont pas élevés. Les bandes dessinées, le cinéma, la création de supers héros béninois qui incarnent les valeurs et mettent en oeuvre votre vision, Les acteurs locaux qui sont de grands influenceurs de la masse, l’industrie du divertissement aurait dû être votre arme, car ce sont ces canaux qui éduquent et conscientisent. 

Ce que vous auriez 4Parallèlement, les populations attendent souvent du changement dans leur quotidien. En attendant le changement macro que vous visez avec les réformes, il aurait été intérressant de mettre en oeuvre, des actions à moindre coût pour impacter le quotidien des populations. Concrètement, initier des mini assises par communes pour que chacune d’entre elles, dénombrent le top 10 des problématiques qu’elles rencontrent.

Souvent, nous avons les réponses à nos problématiques; dans la logique de responsabilisation de tous, dans la logique d’appropriation des choses de la cité, leur demander la solution adéquate selon elles pour résoudre ces problématiques. Leur demander les bras issus de leurs seins, qu’elles pensent capable de mener à bien la résolution de ces problématiques, mais en les canalisant, avec un membre de l’équipe gouvernementale. Les moyens adéquats pour la résolution de ces problématiques devront aussi être mises à disposition, cela se sous-entend. Pour apprendre aux gens, la restitution des actes que l’on pose, ces personnes désignées devront faire des compte rendus aux populations par intervalles régulier.

Si les personnes désignées n’ont pas les compétences pour mener à bien le projet, les faire seconder de celles qui les disposent afin que le travail soit bien fait.

Ce que vous auriez 3Cher Président,

Avec ces améliorations sur leurs conditions de vie et les actions de sensibilisations, je pense que vous auriez atteint plus facilement vos objectifs.

 

Une citoyenne qui pense que vous aviez de la marge de manoeuvre.